Pôle santé : comment transformer une bonne idée en gouffre financier

Publié le

En bientôt dix ans de mandat, le Maire va peut-être parvenir à réaliser son deuxième projet après l’agrandissement de la place du marché : le pôle de santé. Alors qu’il s’agissait au départ d’une bonne idée pour les Foulayronnais, l’absence d’un projet global bien pensé en a fait un gouffre financier pour finalement assez peu de plus-value pour nos concitoyens.

Un gouffre financier :

Les premières études ont été financées en 2018 et 2019. L’Intermarché a été acquis en 2020. La construction a été lancée en 2021 et l’ouverture du centre, promise pour le printemps 2022, devrait se faire un jour.

Le budget total de cette opération avoisine les 3 000 000 €, somme que nous sommes incapables de tracer dans le budget compte-tenu de l’opacité entretenue par le Maire pour tout ce qui touche aux finances de la Ville. Quelques recettes sont espérées avec la vente de lots à laquelle il faut ajouter quelques subventions. Le maire a toujours dit que cette opération ne couterait « pas un euro aux Foulayronnais » : nous pensons quant à nous que le coût restant à la charge de la commune frisera le million !

Et encore n’évoque-t-on ici que le coût de réalisation du pôle. Or, il y a aussi le coût de son fonctionnement que le Maire a déporté sur le CCAS. La première année, le déficit était de 158 000 €, bouché par la générosité du contribuable foulayronnais. L’année suivante, la subvention au CCAS est passée à… 400 000 €. En trois ans, nous aurons dépassé le million. "Pas un euro aux Foulayronnais" ? Bien sûr…

Un service en trompe l’œil :

Est-ce qu’au moins cette débauche d’argent municipal est utile aux Foulayronnais ? Même pas : dans un premier temps, le Maire va se contenter de déplacer dans ce nouveau pôle des professionnels déjà installées à Foulayronnes. Gain pour les Foulayronnais ? Zéro. D’ailleurs, les nouveaux patients sont renvoyés vers les urgences ou le centre 15. Le seul point positif jusqu’alors était l’arrivée de ce jeune médecin, le Dr Lallier, qui venait sans clientèle prêt à s’investir pour notre ville. Mais là aussi c’était trop beau : le Maire a décidé de le licencier, malgré les retours élogieux des patients.

Une inauguration en grandes pompes.

Que les Foulayronnais se rassurent : l’inauguration du pôle de sante sera sans précédent, petits fours, journalistes et des brassées de phrases bien tournées pour tenter de faire croire aux Foulayronnais que ce pôle de santé est une grande réussite. Il n’en est rien malheureusement, par la faute d’un Maire qui ne partage rien, fait tout tout seul, dans une opacité étrange.

Au Duboskhistan, le Maire a réussi à faire d’une bonne idée une réponse parcellaire pour la population et ce, à un coût exorbitant. Dommage que nous n’ayons pas pu mettre toutes les énergies de la commune sur un tel dossier : mais il est tellement plus facile d’expliquer que les élus d’opposition ne travaillent pas…

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article