La démocratie duboskistanaise expliquée aux enfants

Publié le

Il est des jours où, heureux, je me dis qu'enfin les choses changent, qu'enfin arrivent des actions municipales concrètes à Foulayronnes. J'ai eu cette réaction en lisant la feuille de propagande à la gloire de notre maire distribuée à l'école de Foulayronnes. 

Le projet de l’école y est réaffirmé comme une priorité de l’équipe du maire. Ca tombe bien : tous les élus du conseil, de la majorité comme des oppositions, en sont d'accord. Nous avons tous, lors de la campagne pour les élections municipales, exposé notre volonté de faire le maximum pour notre école. 

Les différents projets présentés alors n’avaient pas tous la même ampleur. Le Maire avait proposé d’investir 3 à 3,5 millions d’euros pour reconstruire une partie de l’école. Au sein de notre équipe, nous étions, à la vue de l'état des finances communales, restés sur un projet plus conforme à nos moyens communaux : il s'agissait pour notre équipe d'une simple rénovation de l'école maternelle. Pour nous en effet, l’éducation est la clé de notre avenir et l’école en est le pilier essentiel.

A la lecture des « échos du Périsco » distribués à nos chérubins dans l'école, je me suis posé les mêmes questions qu’en conseil municipal. Et, hélas, comme en conseil municipal, je n’ai pas trouvé la réponse du maire : sur ce « projet majeur de notre contrat municipal 2020-2026 », où sont ces fameux 3 à 3,5 millions d’euros promis pendant leur campagne ? Et quelle est la véritable nature du projet ?

Mais, comme au Conseil municipal, derrière les grandes phrases, pas de réponse. Dans cet « écho du Périsco », pas de projet en dehors de ce conseil municipal des enfants. C'est certes une bonne idée que beaucoup de communes ont déjà mis en place dans un but pédagogique et éducatif que nous saluons. Le conseil départemental se lance lui aussi dans un projet similaire. 

En relisant attentivement ce petit journal municipal dédié à l'école, j'ai réalisé qu'il incarnait parfaitement les valeurs démocratiques si étranges en vigueur au Duboskistan :

  • Proposer un conseil pour enfants, mais à condition que le Maire choisisse lui-même les candidats (beaucoup de familles foulayronnaises ont ainsi découvert la création de ce conseil à la lecture du document
  • Parler d'un vote démocratique alors que le Maire propose une liste fermée de candidats avec 18 noms pour 18 places.
  • Limiter l’accès du conseil aux seuls enfants de l’école. 
  • Proposer de travailler en commission alors même que cette équipe municipale a, dès les premiers jours de son mandat, décidé de les supprimer en Mairie
  • Valider les projets en conseil municipal des enfants : il nous aurait semblé préférable que les enfants puissent en débattre plutôt que de "valider" mais c’est vrai qu'au Duboskistan, il n’y a jamais de débat, même en conseil municipal.
  • Donner les dates des prochaines réunions pour que chacun puisse s'organiser (nous les élus du Conseil, nous n'avons jamais eu droit à cette marque de respect et de courtoisie républicaine)

Si mon honorable collègue Adjointe à la vie scolaire souhaite vraiment montrer aux élèves de notre ville comment marche notre conseil municipal, le mieux serait sûrement qu'elle présente la vidéo de la séance du conseil de Foulayronnes du 28 Septembre 2022 : regardez donc ces dix minutes pour voir comment vous réagiriez si vous étiez élu.  Chacun pourra, loin des grands discours, se faire une idée précise de la démocratie au Duboskistan. 

Sans aller très loin, nous suggérons à notre collègue d'aller voir les séances du Conseil d'agglomération d'Agen. Elle y verra des dossiers bien préparés, fruits du travail de commissions pluripartites, un Président respectueux (même avec les élus n'ayant pas la même étiquette) qui répond aux questions qui lui sont posées, des élus impliqués dans la réflexion qui cherchent à comprendre le pourquoi du comment avant de voter, des débats transparents publiés sur le net et accessible par tous dans les heures qui suivent. Bref, une démocratie locale qui fonctionne.

 Je pense que si nous voulons transmettre des valeurs solides à nos enfants, le mieux est certainement de leur montrer l’exemple

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article